Dans mon île

Dans mon île

Je ne sais pas vraiment
Quand tout a commencé,
Quand j’ai ouvert les yeux,
J’étais nourrie, logée,
Tous frais payés.

Dans mon île, ici tout va bien,
J’entends la vie au dehors, mais moi j’suis bien.
Trente-sept degrés du soir au matin,
Dans mon île, j’me sens bien.

Quand j’ai ouvert les yeux,
J’avais déjà ma place,
Neufs mois de congés sans rien demander,
ça agace !

Dans mon île, ici tout va bien,
J’entends la vie au dehors, mais moi j’suis bien.
Trente-sept degrés du soir au matin,
Dans mon île, j’me sens bien.

Il y a des moments
Où tout et calme autour de moi,
Je m’étire doucement,
Prends mon pouce,
J’aime bien ça.

Dans mon île, ici tout va bien,
J’entends la vie au dehors, mais moi j’suis bien.
Trente-sept degrés du soir au matin,
Dans mon île, j’me sens bien.

Et je sens la chaleur
Des mains posées sur moi,
J’entends des « je t’aime mon cœur,
On s’ra maman, on s’ra papa ».

Et toutes ces voix me laissent
Penser qu’après neuf mois,
Aurai-je toujours ma place ?
Qu’adviendra-t-il de moi ?

Mais dans mon île, ici tout va bien,
J’entends la vie au dehors, mais moi j’suis bien.
Trente-sept degrés, du soir au matin,
Dans mon île, j’me sens bien.

Virginie Scalera