Au-delà

Au-delà

Au-delà des cimes légères,
S’écoule le temps,
Comme une rivière.
C’est un passage,
Un tournant,
Une toile vierge.
Une pluie d’étoiles,
Et des déserts aux doigts d’argent.
C’est une lumière,
Une empreinte,
Une plume qui glisse ses mots.
Délecter au creux du cocon,
La rosée du matin me réveille,
Et je m’envole, vers l’infini,
A l’infini.
Je suis la feuille qui tombe
Et fertilise.
Les larmes fleurissent,
Et le temps ne s’achève.
Etre là, ici et maintenant.

Virginie Scalera